Rivieramum

Puce et Choupinette, Zaz from Riviera.

Nos bébés : petits ou gros mangeurs? #Introduction.

Poster un commentaire

projet-mangeur-image

Je lance une nouvelle rubrique, couplée à une série d’interviews de mamans, consacrée à l’alimentation de nos bouts de chou. J’ai remarqué que l’on se pose beaucoup de questions au moment de la diversification alimentaire. Et par la suite, on s’inquiète et on se demande pourquoi notre enfant est un petit ou un gros mangeur. J’ai donc souhaité me pencher de plus près sur le sujet. Chaque maman, grâce à une série de questions (mais qui peut aussi s’exprimer librement et détailler autant qu’elle le souhaite sa réponse) va pouvoir chaque mardi nous apporter un éclairage différent, et nous découvrirons un nouveau type de mangeur.

J’avais déjà le projet en tête cet été, et suite au Blédina tour (ici), j’ai eu envie de me lancer sur le sujet. Non, je ne parle pas de rongeur ou d’animal, mais bien de bébés et de tout-petits.

Personnellement, pour le moment je dirais que Puce est une bonne mangeuse et Choupinette un peu moins. Elle est plutôt dans la moyenne.

PUCE UNE BONNE MANGEUSE:

Puce mange de tout actuellement, et dit souvent « Encore  alors qu’elle n’a même pas terminé ce qu’elle a dans la bouche. Elle s’empresse, comme si elle n’allait plus jamais manger de sa vie, de mettre des grosses quantités dans sa bouche et en redemande. On dirait qu’elle a déjà souffert de famine. Si elle introduit trop de nourriture dans sa bouche, elle recrache le surplus, ce qui est très distingué. Notons, qu’au moins elle ne s’étouffe pas !

Elle a commencé la diversification alimentaire à 5 mois par les légumes. 15 jours après, nous avons introduit les fruits. Je lui ai toujours préparé maison avec des recettes variées (sauf les compotes). J’ai essayé de lui faire goûter le maximum de légumes car c’est à cet âge qu’ils acceptent le plus les variétés de saveurs (voir l’étude citée par Blédina). Après, vers l’âge de 2 ans, c’est moins le cas. Ici, je vous parlais de mes petites recettes bébé et la.

gifs-ustensile-62

En occasionnel, j’utilise des plats préparés ou des soupes du soir. Mais maintenant qu’elle a deux ans, c’est de moins en moins le cas. Le soir, si le temps me manque je peux lui préparer rapidement un plat de pâtes. Et en vacances, j’emporte mon Babycook pour Choupinette.

Elle a toujours mangé avec plaisir, entrain, mais pas proprement. C’est le hic, elle mange toujours un peu comme un bébé à 29 mois mais elle a beaucoup progressé. Il n’y a pas si longtemps elle s’attablait encore à sa chaise haute, et Choupinette dans son transat. Maintenant, elle prend ses repas à table avec nous sur un rehausseur Chicco, dont je parlerai bientôt. Il est top !

Vers ses 8/15 mois, elle jetait son biberon par terre et pas que (une jubilation pour elle), mettait la main dans la purée, s’en mettait dans les cheveux et elle a rapidement voulu manger seule. Par exemple, à 4 mois elle tenait son biberon toute seule déjà. Je n’ai pas allaité, je précise. Elle visait très mal sa bouche et mettait une bonne partie du contenu de son assiette à côté (en le faisant volontairement ou pas d’ailleurs). Vive les bavoirs avec ramasse-miettes, INDISPENSABLE ! A un moment donné, j’installais même du papier journal sous sa chaise,  pour protéger le carrelage quand elle mangeait sa soupe additionnée de floraline, l’hiver avant ses 1 ans.

gif-biberon-3

C’était un peu une période du n’importe quoi / comment je me tiens à table. Elle jetait sa cuillère, se tartinait les cheveux avec du yaourt ou du beurre (mauvaise idée les tartines le matin). Un jour, elle était malade, sa RivieraMamie lui a donné un tout petit verre de tisane qu’elle a jeté une fois bu derrière son épaule. A la russe ! Tchin ! Le verre a volé en mille morceaux. Je m’en souviens bien car nous étions mortes de rire. Elle jetait son yaourt également une fois englouti par terre. La, bien sur, on intervenait pour la gronder je vous rassure. C’est moins drôle!  Ceci dit, à  cet âge la, il ne faut pas trop leur en demander non plus.

« Han mais elle a encore jeté son yaourt ! Vive les lingettes désinfectantes pour le sol ! ». Une passion le nettoyage interminable du sol et de la chaise haute. Vous savez tous ces petits morceaux de nourriture qui se coincent dans les interstices de la housse.

Puis, elle mange de plus en plus proprement, mais ce n’est pas encore tout à fait ça. L’intention y est ! Si on la laisse faire, quand elle a terminé son repas, sa main la démange de prendre le restant de sa nourriture pour aller l’étaler sur la nappe, heureusement, en toile cirée. Elle commence à nous faire entendre des bruitages, des glou-glou, avec son verre d’eau. Ce qui nous donne une Choupinette hilare sur sa chaise haute, au son des bêtises de sa soeur. C’est pas gagné!

Elle parvient même à rester un tout petit peu en place au restaurant sans se lever. Wahou ! Mais vraiment un peu et encore on déjeune dans des restaurants familiaux ou à la plage en vacances (payottes). Un soir du mois d’août, miracle, nous avons même pu diner dans une pizzeria sans problème. Et elle est restée concentrée un bon moment à savourer sa petite pizza du menu enfant. Je conçois bien qu’avant 3 ou 4 ans, il est difficile de rester sans bouger à table. Prévoyez vos cahiers de coloriage pour les occuper ! A 15/18 mois, elle ne restait pas à table plus de 15 minutes.

Elle a toujours réclamé avec force sa pitance à l’heure du repas. Le matin, bébé, elle se levait en hurlant et on accourait avec un biberon. Choupinette, elle ne le fait pas, elle se réveille plutôt calmement et pourvu que ça dure.

Chez sa nounou, quand l’heure de 12h approchait, elle était la première à déjeuner, sinon attention les oreilles ! Même le soir, j’en perdais le plaisir de cuisiner tellement elle me réclamait fort son repas. Et encore aujourd’hui, elle me dit : « Maman, j’ai faim ! », va s’installer sur son rehausseur, et si elle ne voit pas son assiette arriver dans les minutes qui suivent, elle peut vraiment être prise au dépourvue. Elle s’énerve, pleure. Mais à son âge, je peux lui expliquer qu’il faut attendre un peu.

Je me souviens aussi, l’hiver dernier, quand j’allais la chercher à la crèche, je lui apportais un petit boudoir bébé ou du pain pour l’aider à patienter jusqu’au soir.

gif-bonbon-sucette-25

D’ailleurs, elle n’a pas eu de mal bébé à finir ses purées en deux coups de cuillères à pot, c’était réglé. Choupinette, il lui faut parfois 25 bonnes minutes pour déjeuner et encore elle ne finit pas sa compote.

Elle veut gouter à tout et on ne peut rien manger devant elle. Sinon elle me le demande ou me le montrait du doigt quand elle ne savait pas parler. L’un de ses premiers mots a été PAIN et GÂTEAU.

J’avais lu quelques conseils ça et la sur le net ou dans des magazines spécialisés à propos des premiers repas de bébé / comment bien manger / favoriser l’appétit. En voici quelques-uns pêle-mêle :

Pour les plus grands, pour les intéresser à ce qu’ils mangent, on peut réaliser des recettes simples ensemble. Je l’ai un peu fait avec Puce mais je compte m’y remettre cet hiver. Je prévois pourquoi pas de concocter ensemble un gâteau par week-end.

Les aider à découvrir les notions de cuisine en leur proposant de jouer avec des ustensiles.

gifs-ustensile-53

Leur nommer les légumes lorsque l’on cuisine. Essayer de les intéresser.

Ne pas leur donner (comme moi j’avais tendance à faire) des biscuits (ou trop de biscuits) trop tard dans la journée ou du pain.

Les laisser jouer avec la nourriture, la découvrir. Les laisser patouiller les mains dedans dès les premières purées et essayer de les laisser manger seul même si c’est la catastrophe (quand on a le temps).

gif-lc3a9gume-204

Laisser d’autres personnes lui donner ses repas. Les auxiliaires de puériculture en crèche ou la nounou ça aide forcément. A la crèche, ils les laissent manger comme ils veulent au départ. Ça leur apprend l’autonomie et le plaisir de manger (d’après eux).

Leur préparer le maximum de repas maison afin de découvrir la saveur de chaque légume.

Varier le plus possible les légumes et ensuite les recettes.

Ne pas être pressé, les laisser tourner la tête vers nous avant de leur donner la prochaine cuillère de purée.

Si l’enfant ne veut pas manger le plat principal, ne pas le forcer. Néanmoins, ne lui donner qu’un dessert et rien d’autre après (pas de lait, rien) car un enfant ne se laisse pas mourir de faim. Ainsi, il ne peut pas se remplir le ventre que de yaourts.

S’il refuse de manger les légumes, essayez de les cacher en créant des personnages ou des nuages avec la nourriture, ou d’autres subterfuges.

Rajouter dans les purées un ingrédient qu’il aime comme le fromage.

Et vous, vous avez vos propres astuces pour que bébé prenne plaisir à goûter de tout?

 

Merci aux participantes et n’hésitez pas à détailler vos réponses.

Vous pouvez me contacter à rivieramum@gmail.com.

Rendez-vous mardi prochain.

 

Merci à PlanetVegas (ici) pour ses liens vers des sites sympathiques de Gifs animés.

Publicités

Auteur : rivieramum

Maman en congé parental de deux pupuces de 19 mois d'écart, voici un énième blog de mamans pour rire et partager de bonnes idées, les bons et les moins bons moments. A suivre...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s