Rivieramum

Puce et Choupinette, Zaz from Riviera.

La Méthode de la Garanderie.

Poster un commentaire

Pédagogiquement vôtre aujourd’hui avec une collection que j’apprécie particulièrement pour mes filles. Il s’agit des « Fiches pédagogiques » des éditions Eyrolles. Après avoir dévoré celui sur la méthode Montessori, j’ai eu le privilège et le plaisir de recevoir un nouveau titre.

La méthode de la Garanderie à la maison,

80 jeux pédagogiques pour apprendre, Bénédicte Denizot, Eyrolles.

Voir, sentir, entendre, quel est notre mode d’apprentissage idéal ?

L’auteur s’est formée à cette pédagogie car elle s’intéresse à la gestion mentale et elle est spécialiste en communication.  Antoine de la Garanderie a élaboré une psychologie de la conscience cognitive. Ancien mauvais élève qui a réussi brillamment ses études, il a souhaité aider les élèves en difficultés scolaires. Il entendait mal et pense que chacun peut réussir mais il faut connaitre les gestes indispensables aux apprentissages mentaux. La perception n’est pas quelque chose d’innée et n’est pas la même pour nous tous.

Sa pédagogie, à mon sens, rejoint la théorie des cerveaux sur les différentes façons de percevoir l’environnement : VOIR, ENTENDRE , SENTIR, … visuel, auditif ou kinesthésique. Certains chercheurs comme Robert Dilts, spécialiste en PNL (programmation neuro linguistique), a découvert que chacun d’entre nous n’organise pas de la même façon l’information mentalement. Nous apprenons et nous retenons selon des modalités différentes. C’est pour cela que l’école classique ou l’école de notre enfance n’est pas adaptée à tous. Cela rejoint un peu aussi la pédagogie de Maria Montessori pour qui  la sensorialité est au cœur de tout. Mais je me disperse comme d’habitude…

Donc certaines personnes se représentent les choses de façon visuelle, auditive ou plutôt de manière kinesthésique. Cela se reflète dans le langage verbal et non verbal, dans notre vocabulaire ainsi que dans notre personnalité. Pour se connaitre, il faut savoir comment on évoque les choses.

La théorie des intelligences multiples ou les 8 formes d’intelligence :

Je vous suggère ici  une vidéo concernant les intelligences multiples par Bruno Hourst :

Alors intéressant non? ll existe 8 formes d’intelligence. Personnellement, je me range dans la catégorie de l’intelligence verbale et linguistique. Je vous laisse le soin de découvrir les autres catégories dans sa vidéo. Seulement deux sur huit sont utilisées dans le système scolaire et trois quart de notre intelligence n’est pas développée. « Quand on a envie d’apprendre, on a envie de vivre. » selon Hourst, bref j’adore sa vidéo porteuse d’espoir.

La Pédagogie d’Antoine de la Garanderie : Projet, évocation et réflexion.

Selon Antoine de la Garanderie la clé est d’arriver à faire attention. Vous savez la fameuse phrase entendue en classe : « Mais est-ce que tu écoutes ? Tu fais attention à ce qu’on te demande ? » Et pour autant on peut très bien faire semblant d’écouter, être calme mais ne pas du tout faire attention à ce qui se passe. Alors comment faire attention ?

Pour faire attention, nous devons avoir le projet de restituer ce que l’on voit. Quand nous le voyons ou que nous l’entendons, il est nécessaire de « CODER », oui coder comme en informatique, sous forme d’images, de sons ou de mots selon notre cerveau. Il appelle cela : l’EVOCATION. Il faut évoquer pour apprendre.

Les fiches de jeux pédagogiques du livre :

Alors bien sur, j’ai eu envie de me plonger dans ce livre et découvrir cette pédagogie sous forme de fiches et de jeux. Le livre est très pratique car divisé en quatre chapitres :

  1. Jeux pour apprendre avec sa tête : ceux qui utilisent les facultés intellectuelles.

  2. Jeux pour apprendre avec son corps : ceux qui utilisent les facultés motrices.

  3. Jeux pour apprendre comme les grands : ceux qui aident l’enfant à devenir autonome et dans les gestes de la vie quotidienne.

  4. Jeux pour apprendre quand on sait lire et écrire.

Dans le premier chapitre, on trouve des astuces pour retenir des tables de multiplication en les écoutant de manière chantée. J’ai apprécié le jeu d’introduction à l’éveil artistique. En effet, la fiche propose de parler d’un tableau avec son enfant en lui montrant la photo et en lui proposant de l’afficher dans sa chambre s’il le souhaite. Ensuite, on peut aller visiter le musée en question et voir si l’enfant réussit  à retrouver l’œuvre qu’il aura préalablement évoqué si vous me suivez bien.

J’ai également proposé à Puce le jeu du catalogue, très simple et sur la même base que celui du musée. Le but étant de retrouver dans un catalogue l’image découpée dans un premier. Le but est de développer l’évocation visuelle, d’enrichir son vocabulaire et sa capacité à chercher. D’ailleurs plus l’enfant évoquera, plus il sera capable de se créer un imaginaire riche dans tous ses jeux et activités.

Dans le second chapitre, j’ai bien aimé la façon d’apprendre les lignes horizontales et verticales avec son corps (oui en se couchant par terre et en regardant l’horizon !!!) ainsi que les formes. Par exemple, pour distinguer un triangle, d’un rond et d’un rectangle, on bande les yeux de l’enfant et on l’invite à toucher les formes en les nommant. Ensuite, on les range dans un sac et il essaie au toucher de les retrouver, puis on passe à un dessin.

Le chapitre trois me rappelle, pour ceux qui connaissent, les exercices de vie pratique de Maria Montessori. On y découvre comment apprendre à nos enfants à retrouver leur chemin en évoquant les éléments qu’on a vu sur le trajet (un trajet familier) ou à mettre le couvert  en dessinant les éléments sur un set de table (fourchette, couteaux, verre). Le jeu du couvert permet aussi de distinguer sa droite et sa gauche. Bref une mine de jeux et une mine d’or !

Les plus du livre :

Ce que j’ai aimé dans ce livre c’est que chaque fiche est claire et pratique d’utilisation. Elles décrivent les étapes du jeu avec une photo et un encadré à gauche reprend les idées principales : les Points forts du jeu et le matériel. Chaque jeu proposé est simple à mettre en place et ne demande pas d’achats compliqués de fournitures. On a tous en général le matériel chez nous. Et ça, c’est quand même pratique !

Quelques conseils pour apprendre sereinement :

Parlez bas,  laissez un temps de silence pour que l’enfant puisse évoquer,  ne faites qu’un jeu à la fois et ne vous attachez pas au résultat artistique.

L’enfant ne peut pas apprendre sous l’effet de la peur et de la sanction. Son énergie se porte trop sur le résultat plutôt que sur le moment présent et le plaisir d’apprendre.

N’imposez pas les jeux de ce livre s’il n’a pas envie ce jour la. Attendez le moment propice et proposez.

Si on prend du temps avec son enfant, il apprendra à se concentrer et à jouer seul ensuite.

Et vous vous êtes plutôt auditif, visuel, verbal ?

Livre offert par la maison d’édition: vous pouvez cliquer sur l’image et l’acheter directement sur amazon si vous ne tenez plus!

Publicités

Auteur : rivieramum

Maman en congé parental de deux pupuces de 19 mois d'écart, voici un énième blog de mamans pour rire et partager de bonnes idées, les bons et les moins bons moments. A suivre...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s