Rivieramum

Blog famille, lectures, lifestyle from Riviera.

Mes lectures bien-être, première partie.

Poster un commentaire

read-369040_1920.jpg

La force des fragiles, s’appuyer sur ses failles pour vivre heureux, Muriel Mazet, Eyrolles.

Cette maison d’édition propose dans son catalogue une collection bien-être, comprendre et agir. Muriel Mazet, psychologue clinicienne, approche la fragilité comme une force et nous pousse à l’accepter. Nous sommes tous fragiles selon les périodes de notre vie et mieux vaut s’en servir comme une force, un élan créateur.

Il y a un passage notamment sur l’état de parents qui m’a touché : « Alice devient maman. Chamboulements par l’arrivée d’un petit être qui bouleverse les rythmes, les habitudes établies. Emploi du temps bien chargé. Image de l’enfant idéal mis à mal avec les nuits blanches et les maladies diverses… Mais tant de bonheurs aussi, dans ces nombreux moments partagés qui feront oublier le reste. » A chaque âge, nos propres fragilités.

La seconde partie nous permet de prendre conscience de la nécessité d’accueillir sa fragilité, de ne pas la voir comme une faiblesse ou une honte. Au contraire, une personne qui traverse un passage dépressif ou difficile dans sa vie trouvera les ressources pour réaligner ses envies  et s’écouter. Les personnes qui craquent sont souvent perfectionnistes et ont tout donné à une société qui vise la performance. Mais un jour les limites sont atteintes.

 Carl Rogers, l’auteur utilise cette approche, parle d’approche positive inconditionnelle. Celle de ne pas se juger et juger, être authentique avec soi-même et tolérant. Elle aborde les notions de théorie de l’attachement et de résilience. Vous connaissez ? Selon l’attachement qui s’est créé avec nos parents, même si nous vivons des événements douloureux dans notre vie nous sommes capables de nous en remettre. C’est-à-dire non pas oublier toute notre souffrance, mais vivre avec sereinement. La fragilité peut être une force et il faut savoir puiser dans son enfant intérieur.

Enfin, dans la dernière partie du livre, l’auteur insiste sur les émotions qui sont à chérir et sur le lâcher prise. Par exemple, les mamans ont toujours tendance à se culpabiliser : « Les mamans sont elles aussi nombreuses à s’infliger la surcharge d’un surmoi au caractère de despote et elles aussi ont du mal à accepter le moindre écart, la moindre faute et à se montrer conciliante vis-à-vis d’elles-mêmes ».

J’aime bien cette citation de Christophe André (dont je vous parlerai une prochaine fois) que Muriel Mazet cite : « Il est toujours possible d’apprendre le bonheur, même s’il n’a pas été notre langue maternelle. »

Je vais vous citer aussi le passage sur la séparation (qui s’opère pour tous dès la naissance) et qui constitue notre première fragilité : « Chaque existence se trouve structurée, bâtie sur les fondations de la séparation, et ce dès le premier jour. C’est elle qui nous construit et s’oppose à la fusion et à l’indifférenciation pour nous permettre de bâtir notre propre individualité. »

Christian Bobin, auteur que j’aime beaucoup, dit : « Le manque est la lumière donnée à tous. » Et nous cherchons tous à combler ce manque.

Voila autant de raisons de s’épanouir avec nos singularités !

J’ai trouvé ce livre intéressant et le point de vue de l’auteur de voir la fragilité comme une force et de nous en donner une autre vision.

Apprenons aux enfants, dès le plus jeune âge, à identifier et à chérir leurs émotions. Cela leur permettra de mieux affronter les « peurs » et les problèmes de la vie une fois adultes. Chérissons nos émotions !

Je vous donne un dernier exemple sur la colère si on ne l’exprime pas. Si comme moi vous avez du mal à l’exprimer, ou que vous l’exprimez mal, voici ce que ça donne : « Elles sont souvent bridées dans la soumission et qui empêchent de dire non en montrant les dents. Ce sont elles, qui bâillonnées devant notre difficulté à nous positionner face aux conflits, peuvent nous effrayer car c’est la qu’elles peuvent nous déborder de façon gauche au mauvais moment et sur la mauvaise personne. Elles refont surface telle une montée de lave. »

3 kiffs par jour, et autres rituels recommandés par la science pour cultiver le bonheur, Florence Servan-Schreiber, Marabout.

Florence Servan-Schreiber nous propose de voir la vie la vie en rose et elle y réussit plutôt bien. Elle est formée à la psychologie humaniste et au développement durable en Californie. Elle a étudiée la psychologue positive avec Tal Ben Shahar. Il a créé la psychologie du bonheur à Harvard. Il est docteur en psychologie positive.

Elle a eu envie de suivre ces cours pour se rebooster et voir la vie en couleurs.

Ce livre est ressourçant, rempli de bons préceptes.

Grâce à cela, nous avons aussi instauré chez nous nos rituels du bonheurs. Chaque jour, cela consiste à trouver trois kiffs, trois choses que l’on a aimé dans la journée et en parler ensemble. A force de pratique, nous apprenons à être positif ensemble en famille.

Je vous le conseille car elle propose de nombreux conseils pour être positif et conditionner son cerveau en quelques chapitres:

  • Apprendre à jouer avec ses cartes: D’après Sonja Lyubomrisky le bonheur dépend de trois facteurs. L’extérieur, le comportement et notre héritage. Notre potentiel d’épanouissement réside dans notre comportement.
  • Choisir ses lunettes: s’adapter et choisir son point de vue. Par exemple, nous pouvons être énervés de vivre à 4 dans un endroit petit en transition vers un endroit plus grand. Quand nous avons enfin cet endroit plus grand, on se souvient de tous ces bons moments passés ensemble dans un petit espace. Aimons notre présent!
  • Connaître sa monture;
  • Partager trois kifs par jour;
  • Se connecter;
  • Inventer ses rituels
  • et aimer son maintenant.

Un livre léger et extra, plein de bon sens, sur la psychologie positive.

 

ZAZ.

Publicités

Auteur : rivieramum

Maman en congé parental de deux pupuces de 19 mois d'écart, voici un énième blog de mamans pour rire et partager de bonnes idées, les bons et les moins bons moments. A suivre...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s