Comment mobiliser l’attention de son enfant?

games-2801332_640.jpg

Concentration, attention: deux termes au cœur des apprentissages scolaires et qui se cultivent sans cesse. Comment se concentrer dans ce monde fait de distraction et de zapping? En se créant des petites bulles d’attention selon Jean-Philippe Lachaux. L’attention s’exerce. Et en se centrant sur soi.

Attention, concentration?

L’attention est un mécanisme qui permet de sélectionner une information et de la traiter. Elle se décline en trois réseaux:

  1. Réseau d’alerte:  c’est l’attention réflexe quand on réagit à un son extérieur ou à notre prénom.
  2. Réseau d’orientation: permet de sélectionner ce à quoi nous devons prêter notre attention selon la situation. Par exemple, si l’on discute avec un ami on se concentrera sur ce qu’il nous dit.
  3. Le contrôle exécutif: planifier en fonction de que nous avons à faire et sélectionner parmi plusieurs taches.

Ce dernier point demande beaucoup de ressources attentionnelles. Au niveau scolaire, l’enseignant essaiera de varier les exercices et de rendre le matériel attrayant et ludique. Passer par le jeu et varier les supports est un bon moyen d’apprendre.

Avoir un projet en tête: le geste mental de l’attention.

L%u2019attention+Concrètement+!+A+dire+aux+apprenants+ .jpg
Source: https://slideplayer.fr/slide/10647208/.

Pour se concentrer, il faut avoir un projet précis dans sa tête. Antoine de La Garanderie (je vous renvoie à un article ici)  a développé la théorie de la gestion mentale. Il y aurait 5 gestes dans l’acte d’apprendre: la geste donc de l’attention, celui de la mémorisation, de la compréhension, de la réflexion et de l’imagination.

Pour effectuer ce geste de l’attention, il s’agit de « mettre un projet » dans notre tête et de le faire exister en l’évoquant avec des images mentales.

J’ai vu ce reportage la semaine dernière sur la toile:

Conseil pour mobiliser son attention de Jean-Philippe Lachaux:

Quel est mon but? Qu’est ce que je cherche à faire?

Pour éviter de partir dans tous les sens (comme moi), essayons de mobiliser notre attention vers un but précis. Cela s’appelle: faire le geste de l’attention.

Dans la vidéo, il prend l’exemple du verre d’eau. Un enfant essaie de se servir de l’eau dans un verre au moyen d’une carafe sans en renverser. Il va axer son attention sur l’espace entre la surface de l’eau et le haut du verre. Il va se concentrer la dessus (un peu comme dans un atelier de « vie pratique » dans une classe Montessori). Son intention est que l’eau ne dépasse pas la surface. Perception et intention sont engagées dans ce geste.

Il appelle cela le PIM: pouce, index et majeur de l’attention.

Pouce: perception,

Index : intention et

Majeur: manière d’agir.

Développer l’attention en se relaxant:

Je vous recommande le livre de Camille Chenal, préfacé par Jean-Philippe Lachaux qui fournit de nombreuses méthodes psychocorporelles de relaxation, aux parents.

Voici une petite vidéo de cohérence cardiaque à regarder ensemble avant d’aller se coucher, ou pour calmer une tempête émotionnelle. La respiration est l’alliée de la concentration comme dans le sport. On peut aussi faire ce type d’exercice avant de commencer les devoirs après l’école.

L’exercice du polichinelle: dire à son enfant de courir, de bouger, de sauter. Et ensuite lui faire prendre conscience de sa respiration quand son corps s’arrête de bouger. Lui poser des questions sur son coeur, ses poumons, sur les picotements dans les jambes, sur ce qu’il ressent.

La médiation pour s’axer sur le moment présent:

Porter son attention sur son corps:

A l’aide de petits exercices comme « Jacques a dit a dit, mets les mains sur ta tête« . Ou encore, la chouette « ou brain gym » pour prendre conscience de ses mouvements.

Réaliser des gestes en conscience avec parmi tant d’autres  l’exercice du « cycle infini » (Camille Chenal). Il s’agit de dessiner des signes de l’infini sur une feuille de toutes tailles et avec plusieurs couleurs; et ensuite de demander à l’enfant de faire le geste en l’air avec son doigt et son bras. Puis de fermer les yeux et de le faire mentalement.

depositphotos_227823602-stock-illustration-infinity-symbol-infinit-repetition-unlimited.jpg

Pour aller plus loin de la lecture :

J’aide mon enfant à être attentif, aux éditions Eyrolles.

Les Petites bulles de l’attention, de Jean-Philippe Lachaux, Odile Jacob.

Un cahier d’activités pour les 6/8 ans réalisé par une éducatrice spécialisée, chez Larousse.

Mon cahier Vittoz spécial concentration, chez Larousse, issu de la méthode portant ce nom. Elle permet d’agir sur nos émotions pour faciliter la concentration, à l’aide d’outil comme la respiration.

Jeu de société de  Bioviva.

Méditer avec les enfants, de Clarisse Gardet.

Bon entrainement!

ZAZ.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s